Le Poème Du Potier, d'Alain HANNECART

Le potier

Avec dix doigts agiles je façonne l’argile
Je fais tourner la terre mon métier c’est potier
Je mets un bloc de terre informe sur mon métier
Et fais naître une forme aussi belle qu’utile

Ainsi que la terre tourne sur son axe incliné
Je donne vie à l’argile quand je la fais tourner
Je mêle l’eau à la glaise je brasse de la boue
La boue se change en or quand celle-ci tient debout

La critique est facile mais l’art est difficile
Avec sensualité je malaxe la terre ocre
Si je me montre habile elle se livre docile

Mais se montre vilaine si mon art est médiocre
Je fais des œuvres utiles mon art n’est pas futile
Mais hélas rien ne dure et l’argile est fragile